Dame Kali de Marseille

Dame Kali de Marseille

lundi 23 mars 2015

Charlie, 6 ans aujourd’hui !



Bon anniversaire, petit frère !


Quelques photos pour illustrer ces 6 années de ta vie...


Charlie taille XS


Il avait à peine 5 semaines... mais déjà de grosses pattes prometteuses...







Charlie taille S


Ci-dessus, avec Rafi






Charlie taille M






Ci-dessus avec Ponpon




Charlie taille L






Charlie taille XL (ou... XXL ?)







Tu as bien changé, petit frère, mais tu as toujours été un beau chat gentil bien que fugueur : tu as fait ta première fugue à 5 mois...

Encore un très bon anniversaire, je profiterai avec toi du menu amélioré de ce soir !


A très bientôt, mes copains !
Plein de gros ronrons de... 


votre Kalinette et... de Charlie !

mercredi 18 mars 2015

Belles histoires félines



Freddy, par Daniella


Daniella, une amie de notre Dame Paola, a 7 chats, tous inscrits au Kali's Club depuis le 21 décembre 2013 (clic).
Il s'agit de Spock, Spillo, Pepe, Kabir, Salem, Freddy et Artù.

Daniella a décidé de nous raconter l'histoire de chacun de ses chats, voici aujourd'hui celle de Freddy.


Chat-pitre premier : Freddy



"Aujourd'hui je vais vous raconter mon histoire d’amour avec Freddy, qui a eu 13 ans le 17 février dernier.
Cette histoire a commencé au mois d'avril 2002.
Je venais d'accompagner sur le Pont de l’Arc-en-ciel mon adorée Briciola, une minette que j’avais trouvé 13 ans auparavant, errante et pleine de puces, une merveilleuse chartreuse au poil assez long, très réservée mais qui m'était très attachée.
J’étais  la seule avec qui elle avait un rapport affectif.

Je souffrais terriblement et je me désespérais parce qu'elle me  manquait, je me sentais vide et je ne voulais plus avoir d’autres animaux.
J'avais toujours eu des chats... Malheureusement, une tumeur aux reins m’avait enlevé mon amie de 13 ans, qui avait été d'un grand réconfort dans des moments difficiles.

Ma voisine, elle aussi une "femme à chats", me voyant aussi affligée, s'adressa à une famille qui habitait dans le quartier, qui avait un très beau matou siamois et une chatte "écaille de tortue" au poil long. 
Cette chatte venait d'avoir une portée de trois chatons dont un petit mâle, qui n'avait pas encore été adopté. 
Ces deux voisines arrivèrent un jour devant ma porte avec un minet de deux mois, gris tigré, une merveille, avec un joli museau de délinquant et qui ressemblait comme une goutte d'eau à un chat de mon adolescence.

Je l'ai aimé immédiatement mais j'ai eu peur de trahir ma Briciola et, sur le moment, je refusai de le prendre.

Quelques jours passèrent, durant lesquels je ne faisais que penser à ce chaton.
Je rachetai tout, litière, cage, bols, car  j'avais tout donné, convaincue que, plus jamais, un chat n'entrerait dans ma vie - cela semble bizarre, je me rends compte, car aujourd’hui je vis avec sept chats...



Je suis donc allée chercher Freddy ; je lui donnai son prénom en l'honneur de mon idole, le chanteur des Queen.
Il entra dans la maison, regarda autour de lui, alla dans sa litière, y fit pipi, il sauta sur le lit et il dormit une petite heure, puis il se réveilla, alla grignoter quelques croquettes et, comme s'il avait rechargé ses piles, il commença à courir comme un fou, en sautant partout et en grimpant sur mes merveilleuses tentures couleur vieux rose et... en me laissant hébétée.







J'étais bouleversée, ma Briciola était très tranquille et, maintenant, j'avais chez moi une espèce de tsunami sans contrôle.
Cependant, le soir à  l'heure de se coucher, je l'entendis monter sur le lit en s’accrochant aux couvertures, car il ne sautait pas encore bien haut, il se plaça sous mon bras, et depuis lors, chaque nuit il est à mes côtés.
Cela a suffi pour me séduire éperdument !




Mais Freddy m'a aussi sauvé la vie parce que, deux mois après son arrivée, j’ai perdu ma mère, puis mon travail.
S'il n’avait pas été avec moi pour égayer ma vie dans cette période sombre, je ne sais pas comment j'aurais fait...
Car Freddy est un chat très joyeux.
Tout le monde l'a très vite connu : lorsque je sortais, il hurlait et il avait l'habitude d'aller chez les voisins pour se faire chouchouter en passant par la balustrade du balcon.




L'année suivante, nous avons déménagé, maintenant, nous habitons un grand appartement à la campagne, et Freddy est désormais un chat senior, très possessif à mon égard, au point qu’il lui est arrivé de donner des tapes sur les jambes de mes invités en signe de désappointement ;  parfois aussi, en laissant aussi un petit cadeau liquide sur sacs et manteaux...
Désormais, je m'empresse d'accrocher sacs et vêtements à un endroit qu'il ne peut atteindre. Alors, il fait souvent pipi sur le coussin où l'invité s'est assis, heureusement, lorsque celui-ci s’en est allé...
En revanche, il est d'une hospitalité incroyable avec les autres félins.
Il a les idées claires, mon Freddy !"

Daniela



Freddy et Spillo



Freddy et Spock



Toute la petite famille de Daniela

Quelle belle histoire, Freddy !
Voilà qui nous remonte un peu le moral après les mauvaises nouvelles de la semaine dernière...
Freddy, tu es un chat que j'aimerais vraiment rencontrer !

Nous attendons maintenant la suite de cette saga féline.

Un grand merci, Daniela et Paola !



Et... à la semaine prochaine, mes amis !


Plein de gros ronrons de ...

Votre Kalinette

mercredi 11 mars 2015

Tristesse au Kali's Club



Notre ami Osiris nous a quittés...





Je déteste ce titre, je déteste ces billets, et pourtant je suis obligée, encore une fois, de vous annoncer la mort de l'un des nôtres...
Cette fois, c'est Osiris, notre ami de Strasbourg, dont l'humain est Francis, qui est allé rejoindre mes frères et tous nos copains au Paradis des Chats.

Osiris avait adhéré au Kali's Club le 11 avril 2011.
A cette occasion, il nous avait raconté son histoire :

" Je me présente, je m'appelle Osiris je suis un chat mâle, un "Birman Lilas", comme disent les humains, mon maître m'appelle "Minou" en toute simplicité. 
Mon histoire n’est pas banale et un peu triste. 
Ma première maîtresse m'avait acheté dans une chatterie réputée pour les congénères de ma race. Tout allait bien, jusqu’au jour où elle rencontra l'amour : son amoureux était allergique à mon espèce... 
Ni une ni deux, je fus jeté du premier étage de l'immeuble...
J'ai erré alors dans le quartier durant de longs mois, on me donnait à manger de temps à autre. 
Puis un jour, je fus recueilli par ma deuxième maîtresse, une dame âgée qui n’avait pas toujours les idées claires... Un jour, à la demande de son fils, la police et les pompiers l'on emmenée dans une "maison spécialisée ".
Je fus alors confié à une amie de la pauvre dame, ce fut ma troisième maîtresse, qui hélas avait déjà un chat et un chien, alors mon territoire se limitait à une chambre à l'étage...
Bien seul, je m'ennuyais souvent et miaulais beaucoup. 
Un voisin, qui était une connaissance de mon maître actuel, s'est plaint un jour de mes miaulements ; contact a été pris avec ma geôlière et depuis ce jour d'avril, il y a 6 ans maintenant, je vis une vie calme et paisible dans un appartement où toutes les portes me sont ouvertes, ainsi que la terrasse à la belle saison. 
Tout est bien qui finit bien."

Osiris-Minou





Osiris allait avoir 16 ans quand il est mort, le 1er septembre 2014, mais son humain n'a pu nous le dire qu'il y a quelques jours...
Voici ce qu'il nous a écrit :

"Pour l'heure mon cœur est inconsolable...
Ses cendres sont déposées sur mon bureau,
parfois ...
Je l'entendais encore  miauler dans la nuit...
Il était si gentil et si courageux jusqu'à la fin..."

Francis



Voilà, mes copains.
Nous ne t'oublierons pas, Osiris, tu avais participé à bien de nos jeux et tu vas beaucoup nous manquer.
Une pensée pour ton humain qui avait écrit, un jour, lors de la mort de l'un de nos copains :

"Il y a toujours un peu de nous-même qui meurt quand un compagnon à quatre pattes nous quitte. J'ai connu cette épreuve un matin de l’an 2000 …et quand je regardes Osiris (13 ans), je me dis qu’un jour encore il faudra passer par cette épreuve…"






Je vous laisse une nouvelle fois dans la tristesse, mes amis.

Votre Dame Kali

dimanche 8 mars 2015

Charlie...



... rime avec "guéri" (ou presque)


D'accord, il dort encore beaucoup, mais dans ses positions de "chat content", il sort moins souvent et moins longtemps (ce qui n'est pas plus mal...) et il a retrouvé son solide appétit et... ses ronrons.





Il remercie tous les copains qui se sont inquiétés pour lui et lui ont envoyé plein de petits mots si gentils !


Quant à moi, je suis épuisée par tout ce travail d'infirmière, mais je vais bien, j'ai résisté à la contamination de ce méchant virus !



D'ailleurs, je vais aller faire un gros dodo bien mérité !




A très bientôt, mes copains.
Gros gros ronrons de...


Votre Dame Kali et son frère Charlie

mercredi 4 mars 2015

Convalescence et...



... Deux amis pour la vie


Mon frère Charlie a été très malade : une semaine sous fortes doses d'antibiotiques pour un méchant coryza (alors que nous sommes vaccinés...), certainement attrapé lors de l'une de ses nombreuses virées nocturnes.
Nous l'avons bien bichonné, d'ailleurs mes humains ont dû annuler leurs vacances (Hi ! Hi !) et hier mardi, Charlie a fait sa première sortie au soleil, toujours bien surveillé, comme vous pouvez le constater...




Il commence à avoir meilleure mine, n'est-ce pas ? En tout cas, ses yeux et son nez ne coulent plus !



Rien ne vaut un rayon de soleil, et une sœur attentive, pour requinquer un chat malade !




A la semaine prochaine, pour un billet plus long, promis !
Nous retrouverons "Au chat artiste" !


Plein de gros ronrons ensoleillés.


Votre Kalinette (et Charlie, bien sûr !)